Blog Marketing

Définition, avantages et fonctionnement

Qu'est-ce que le marketing ?

Le marketing est le système qui consiste à étudier un marché, à offrir une valeur et à satisfaire le client dans un but de profit.

Cette discipline, est chargée d'étudier le comportement du marché et les besoins des consommateurs. Il analyse la gestion commerciale des entreprises dans le but d'attirer, de séduire, de retenir et de fidéliser les clients finaux en satisfaisant leurs désirs et en résolvant leurs problèmes.

Aujourd'hui, le marketing est une stratégie que chaque entreprise doit mettre en œuvre dans son plan global pour se développer. De nombreuses entreprises utilisent des techniques de marketing pour atteindre leurs objectifs, même sans s'en rendre compte. Le marketing n'est rien d'autre que l'échange entre plusieurs parties, de sorte qu'il y a un bénéfice mutuel.
L'une des caractéristiques les plus intéressantes du marketing est qu'il stimule les échanges. C'est l'idée de "je vous donne ceci en échange de cela et donc de satisfaire votre besoin", souvent avec un avantage économique derrière. Que doit-il se passer pour que cela se produise ?

  • Dans un échange, il y a toujours un minimum de deux parties, bien que d'autres parties puissent être impliquées dans le processus.
  • Vous devez avoir une valeur ajoutée dans le processus de commercialisation. Le consommateur cherche à satisfaire un besoin ou un désir, car on lui promet toujours quelque chose à posséder, avec une valeur appliquée.
  • Les deux parties doivent céder. Par exemple, l'entreprise pour ajuster le prix et le client pour s'adapter à la demande du marché.
  • Le marketing n'est plus une communication à double sens, mais il doit y avoir des canaux à double sens. Plus, aujourd'hui, où le client est au centre de toutes les stratégies de marketing et doit pouvoir exprimer ses idées et ses opinions, et se voir répondre.

Sociologie de la publicité

La sémiotique distingue le signifiant (l'expression) du signifié (le contenu). Le publicitaire doit aussi se préoccuper de la connotation, car les signes ne sont pas neutre et engendrent des attitudes individuelles ou sociales variables suivant les moments, les groupes, ou les individus. La sémiotique amène à distinguer l'intention du publicitaire, qu'elle ne prend pas en compte, d'une analyse du message, du discours dont elle dégage les éléments constitutifs. Elle permet une comparaison entre le discours, le message, l'image qu'on souhaite donner et l'image induite par la communication.
Selon JN Kapferer, la richesse des concepts a souvent pour corollaire l'absence de consensus sur leur sens.
L'imagerie mentale (K.A. Lutz et RJ. Lutz) correspond à tout évènement mental entraînant la visualisation d'un concept ou d'une relation. L'image est supérieure que le mot au niveau de la mémorisation, du rappel et de l'apprentissage.
Le publicitaire doit avoir une certaine connaissance de l'utilisation du langage, des signes et des images, ainsi qu'une maîtrise des règles de la communication et une compréhension des effets du message sur le consommateur.

Derniers articles

Théorie des jeux en webmarketing : tout savoir

Envie d'apprendre le marketing en Ecole de commerce ? Voici un cursus-type